Les élections du Bundestag 2017

Les élections au Bundestag le 24 septembre – une affaire qui n’est pas seulement intéressante pour l’Allemagne mais pour nous tous en Europe. Peut-être savez-vous déjà qu’il y a deux candidats principaux, qui sont membres des deux plus grands partis allemands. La première est la Chancelière fédérale en exercice, Angela Merkel, membre du CDU/CSU. Le second s’appelle Martin Schulz, membre du SPD. Nous ne savons pas si vous vous êtes déjà bien renseignés sur les deux candidats, alors voici quelques informations :

Angela Merkel est la Chancelière fédérale d’Allemagne depuis 12ans, ce qui est très rare car très long. Depuis 2005 elle a eu le temps de vivre plein d’expériences importantes et enrichissantes. Ces dernières pourraient être décisives pour le prochain mandat, et en somme elles sont assez appréciées par la population. C’est l’un des plus grands avantages de Merkel puisque Schultz n’a encore jamais été détenteur d’une si haute position dans le gouvernement, en effet, il fut seulement le maire de la ville de Würselen. De plus l’Allemagne vit des années prospères : un bon développement économique contrairement à l’ambiance de crise qui règne dans la politique internationale augmentent les chances de Merkel. Grâce à sa forte influence sur le plan international et sa stabilité en temps de crise, elle est très aimée des électeurs. Néanmoins Schulz est un adversaire qu’il ne faut pas sous-estimer. Il se présente comme << un homme du peuple >> qui fait preuve d’éloquence et, de ce fait, enthousiasme les foules. Du fait son passé de chômeur alcoolique il semble très humain et naturel. De plus, il donne l’impression de bien comprendre les citoyens et de vouloir agir dans leurs intérêts. On attend de lui qu’il insuffle un vent nouveau dans la politique du Bundestag et dans le SPD. En tout cas il est soutenu de façon inconditionnelle par son parti contrairement à Merkel.

On peut dire de ces deux candidats qu’ils ont chacun leurs forces et leurs faiblesses. Dans le cas de Merkel, le soutien fragilisé de son parti -le CDU- et sa politique envers les réfugiés la desservent auprès des électeurs conservateurs. De plus, elle démontre un manque de rhétorique et pourraient peut-être lasser les électeurs du fait de ses 12 ans d’investiture en tant que Chancelière fédérale. Schulz, quant à lui, pourrait rencontrer des difficultés s’il agit pour une Europe loin des citoyens et élitiste car n’est pas très aimé par les électeurs. En tout cas le SPD n’aura presque aucune chance de devenir le parti majoritaire s’il ne sort pas des élections comme le parti le plus fort. En outre, il a de plus en plus des difficultés à se différencier du CDU qui s’est beaucoup rapproché de la gauche depuis le début de l’investiture de Merkel.

Bien qu’il reste encore des tas d’aspects à comparer, ces informations devraient être suffisantes pour vous donner un certain avant-goût des élections du Bundestag 2017.

Nous espérons que vous attendez avec autant d’impatience que nous les résultats !

 

Par Klara Rüsing,

traduit de l'allemand par Clarisse Nabet